Vols, maltraitances physiques et morales… Certains élèves sont devenus le souffre-douleur de leurs camarades depuis le début de la reprise des classes au mois de septembre 2011.