Le 10 juillet 2010 à Howard University, lors de la réunion de la fameuse Camdiac aux Etats-Unis, feu Pius Njawe insistait pour mettre sur pied « un système d’alerte dans la diaspora camerounaise visant à sécuriser les exilés politiques». Co