Cher Monsieur Arnaud Tchonang,C’est avec consternation et grande stupéfaction que j’ai assisté, impuissant, à la violente agression dont vous avez été victime, samedi 05 août 2017 dans la salle des Conférences du Secrétariat G&ea