Le principal parti de l’opposition au Cameroun, social Democratic Front a boycotté l’ouverture de l’assemblée nationale et le sénat. Une position qui laisse interrogateur.Depuis plus d’un an, l’imbroglio s’est installé dans les r&ea