Le tribunal administratif du Centre sur ordonnance No 219 du 20 décembre 2017, a jugé le recours du collectif de fusion irrecevable.Pour les motifs de défaut de mandat légal pour représenter la CMC et la SOCAM en justice et de défaut d’agrém