Le secrétaire permanent de la Plate-forme de la société civile pour la démocratie au Cameroun est convaincu de ce que sur le plan économique, le gouvernement a structuré une nouvelle dynamique de prévarication soft de l’argent du contribuable.