11 d’entre eux ont choisi de garder le silence à l’audience qui s’est déroulée hier au tribunal de grande instance d’Eséka.Ils ne parleront pas  devant la barre. Cette  décision de certains accusés était  au&