C'est ce jeudi qu'après quatre ans d'expectatives, la Russie de Vladimir Poutine va accueillir le plus grand spectacle au monde. Et c'est dans un style très soviétique que tout a été planifié et construit, sans jeu de mots. Un investissement pharaonique de dix neuf milliards de dollars, des projets de constructions gigantesques, la naissance de huit super stades, des milliers de kilomètres