Les critiques décriant le système électoral camerounais abondent couramment sur nombre de facteurs nocifs bien sûr non mineurs : corruption, élection présidentielle à un seul tour au lieu de deux, défaut de bulletin de vote unique, défaut