Alors que l’Ong tient pour responsable l’armée camerounaise, le Mincom parle de «Fake news».Une vidéo largement partagée et commentée sur les réseaux sociaux montre des hommes armés, vêtus aux couleurs de la tenue de l&rsquo