En décidant de passer la main lors de la prochaine présidentielle à un de ses proches, le président de la République démocratique du Congo a évité l’escalade qui se préparait et a sagement lâché le pouvoir. Au contrair