Le sort réservé, il y a quelques temps, à Laurent Gbagbo et à Kadhafi par l’Occident en collaboration avec des Africains, ne vient pas encourager les plus jeunes présidents africains à avoir l’audace politique de parachever l’indépen