[Deutsche Welle] Dans les provinces anglophones du Cameroun, les ONG dénoncent les violences subies par les populations civiles et pointent la responsabilité de chaque camp, autant l'armée camerounaise que les séparatistes armés.