Favori des sondages pour les élections à l'Assemblée constituante du 23 octobre,  le parti islamiste Ennahda "condamne" la violence dont ont été victimes la chaîne de télévision Nessma TV.