Personne ne s'attendait à ce que le président américain annonce vendredi un nouveau déploiement de soldats en territoire étranger.