Les consulats français à l'étranger confient de plus en plus la délivrance de visas à des sociétés privées. But affiché : réduire les files d'attentes. Mais ce processus, qui concerne désormais 70 % des visas, est loin d'être sécurisé, et coûte plus cher aux demandeurs.