Il n'y a pas que la zone euro et les Etats-Unis, qui sont gangrenés par la crise.