A deux semaines de la fin de la 3e session ordinaire de l’année 2011 à l’Assemblée nationale, les députés attendent toujours le dépôt de la loi des finances 2012. Un retard, qui serait lié, d’après des propos du ministre des Finances, Essimi Menye, captés par la presse à un souci «d’harmonisation des chiffres». En attendant la loi des finances et la plénière qui verra le Pre