Dans son discours aux députés, le nouveau premier ministre s'est dit "optimiste". "La zone euro va surmonter les difficultés d'aujourd'hui malgré les divergences entre les pays", a-t-il affirmé.