Téhéran veut "éviter une détérioration de la situation" après le rapport très critique de l'AIEA.