Le gouvernement birman demande à l'Occident de soutenir ses efforts d'ouverture en levant les sanctions décidées à son encontre depuis la fin des années 1990.