Des manifestations sont organisées régulièrement depuis mars dernier pour réclamer le départ du premier ministre Nasser Al Mohammad al Sabah, accusé de corruption.