Les Etats-Unis sont censés avoir retiré toutes leurs troupes d'ici à la fin de l'année mais les deux pays s'accordent sur le besoin du maintien d'un contingent de quelques milliers d'hommes pour des missions de formation de l'armée irakienne.