Mis en cause l'an passé lors d'une émission de radio, le secrétaire général de la Fécafoot, Tombi A Roko, a vu les trois journalistes accusateurs écoper d'une peine de trois mois de prison ferme. Les intéressés ont fait appel. Tombi A Roko Sidiki a gagné le premier round de son match en justice contre trois journalistes. En sa qualité de secrétaire général de la Fédération cameroun