S'il est sans doute un peu tôt pour considérer l'ASL comme "l'armée de la révolution", il n'en demeure pas moins qu'elle est devenue en deux mois une force importante de la contestation au régime de Bachar Al-Assad.