Nairobi accuse les shebab, des insurgés islamistes, d'être derrière les récents enlèvements de ressortissantes étrangères sur son territoire. Ces derniers démentent.