Joseph Owona, le président du Comité de normalisation, avait déjà annoncé le 8 janvier dernier que la Lfpc du Cameroun était l'un des clients sérieux de la répartition des retombées de la prochaine Coupe du Monde « Brésil 2014 ».« Elle demande 30% des sommes que nous recevrons », avait-il déclaré. En attendant de percevoir toutes les retombées de cette Coupe du Monde, la Fécafoot