Une caravane motorisée sillonne les artères de la ville de Maroua, distribuant à tout vent des dépliants sur les violences multiformes que subit la personne en état de vulnérabilité en général.