Dimanche, Virginie Takoguem mère de famille et militante active du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais (RDPC, au pouvoir), suit les résultats électoraux dans un bureau de vote près de chez elle. Elle aurait alors reçu des coups mortels alors qu'elle exprimait vivement sa joie de voir son candidat, Paul Biya, gagnant. Depuis, le Social Democratif Front (SDF) et le RDPC se rejette