Jacques Chirac est entré jeudi dans l’Histoire comme le premier ancien chef d’Etat républicain à être condamné par la justice, une décision qui rouvre le débat sur l’immunité pénale dont jouissent les présidents français.Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour des détournements de fonds publics commis dans les années 1990 après 13 ans d’une procédure reta