L’avènement de ministère spécialement chargé de ce secteur alimente la polémique sur la survie de l’Armp.Interrogé hier par la presse sur le sort qui sera réservé à l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) après la création d’un ministère en charge de ce segment d’activités, Abba Sadou, le chef de ce département ministériel s’est montré évasif, rappelant som