Un projet de loi réprimant la négation du génocide arménien doit être examiné le 22 décembre par l'Assemblée nationale.