L'Espagne a été pointée du doigt dans un rapport publié mercredi par Amnesty International dans lequel l'organisation non-gouvernementale dénonce la pratique "habituelle" par les forces de police de "contrôles d'identité discriminatoires" basés sur des "critères ethniques ou raciaux".