La cour a ainsi rejeté la demande de l'opposition qui, derrière Etienne Tshisekedi, réclamait l'annulation des résultats.