Après avoir dénoncé le silence des Nations unies sur la crise syrienne, l'ambassadeur de France à l'ONU a réaffirmé, dans un chat au Monde.fr, la nécessité pour la communuaté internationale d'accroître ses pressions sur Damas.