Selon un projet de texte dévoilé par Reuters, le pacte devra être pleinement compatible avec les traités de l'UE et la jurisprudence de la Cour européenne de justice, qui aura le pouvoir de juger les pays en infraction avec le texte.