Le Sénat a adopté un ensemble de mesures d'un montant de 915 milliards de dollars pour financer l'Etat fédéral jusqu'au 30 septembre 2012, évitant ainsi une paralysie des services administratifs.