Après trois jours de bataille autour de la place Tahrir, un bilan fait état de 10 morts et 500 blessés. Les militaires ont fait preuve d'une violence extrême.