L'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un ne devrait pas bouleverser les relations entre la Corée du Nord et ses voisins asiatiques, mais apportera quelques "changements intéressants", explique le directeur de recherches à l'IRIS, Jean-Vincent Brisset.