A l’occasion des obsèques du secrétaire général de l’Union des populations du Cameroun (Upc), un des contradicteurs les plus acerbes  souhaite le repos paisible de son âme en indiquant en filigrane tout le mal qu’il a causé au parti. Un signe ? C’est dans un document de trois pages signé le 15 décembre 2011 que celui qui a le plus longtemps contesté à Kodock (inhumé samedi 17 d