Cent personnes ont été tuées lundi, jour où le régime syrien signait pourtant un protocole de sortie de crise préparé par la Ligue arabe.