Au journal L'Equipe, le jeune défenseur central du stade rennais est sans ambages : « J'ai donné ma parole à la Fédération camerounaise ». Un choix qui vient marquer la fin d'un long feuilleton entre la volonté du staff technique national et les ambitions personnelles du fils de l'ancien international André Kana-Biyik. Tout laisse à croire que le très prometteur défenseur central du st